Villa entre pierre et ciel

Villa d’architecte entre pierre et ciel

Dialogue avec l’extérieur, sobriété des formes et pureté des profilés : c’est l’ADN de la villa d’une famille gardoise. Bâtie sur les collines en 2011, sur une parcelle de 2 000 m2, cette villa d’architecte élit domicile dans un quartier d’anciens mazets, jadis utilisés par les citadins désireux d’avoir un pied à terre dans la garrigue. Aujourd’hui peuplée de villas, la colline a gardé son identité rurale : « caillasse » omniprésente, terrains de caractère plantés de pins et d’oliviers, murs de pierre épais délimitant les propriétés.

Un client à la hauteur

Trois ans après la fin du chantier, Bruno Bidault, gérant d’Alu-Tech (fabrication, fournitures et pose de menuiserie aluminium, 10 salariés à Jacou, dans l’Hérault) se souvient d’Alexandre Durand. « C’était un personnage très sympathique, à l’écoute, compréhensif, ne harcelant pas mes gars », explique-t-il.

« Dans notre univers, les ouvriers sont souvent rabroués par les clients, pour avoir un peu sali les lieux pendant le chantier par exemple. Monsieur Durand, lui, était prêt à donner un coup de main aux poseurs ! Ce n’est pas courant».

S’adapter

Conçu par l’architecte nîmois François Clavel, le projet s’est adapté aux contraintes dictées par le site.
« Le terrain était coincé contre une sorte de ‘château fort’, une maison massive de deux étages, raconte- t-il. Pour s’en protéger, nous avons choisi de construire au contact de cette bâtisse. Du coup, on ne la voit plus ! »

Maison d’extérieur

De larges baies vitrées en aluminium assurent une transparence toute méditerranéenne à la villa, et un jeu permanent d’échange entre la lumière extérieure et l’intérieur. En tout, l’habitation déploie 200 m2.
La surface se décompose d’un vaste (72 m2) et profond (3,20 mètres de hauteur sous plafond) ensemble cuisine/séjour, d’un espace réservé à un âtre et à une bibliothèque, de deux chambres d’enfants, d’une suite parentale et d’un bureau.
Une fine verrière permet d’éclairer le mur du fond du séjour. Le jardin est dessiné tel un demi-patio, « pour ne pas créer de limite entre la maison et la nature », précise François Clavel. Une terrasse en bois vient s’encastrer dans la piscine, juste devant la maison, ce qui crée un séjour supplémentaire. Ce bloc extérieur représente une belle surface de 200 m2.

Côté isolation, cette villa d’architecte est équipée de pompes à chaleur et de planchers chauffants et rafraîchissants. Des ‘casquettes’(toitures indépendantes) protègent les chambres (exposées à l’ouest) de la pluie ou du soleil – deux éléments qui ne ménagent pas leur force dans le Gard. Au sud de la parcelle, un coin spa vient s’accrocher contre le mur de clôture, « pour recréer un élément de bâti et répondre à la maison », souligne François Clavel.
Satisfaction ultime pour l’architecte : « le client est allé au bout de son projet, tout de suite. Les travaux de finition n’ont pas attendu. Le rendu n’en est que plus beau. »

Défi technique pour cette villa d’architecte

En deux semaines, Alu-Tech a posé les châssis, fait l’étanchéité, installé les volets roulants et finalisé les réglages. Particularité de la villa Durand : une immense baie coulissante en aluminium dans le salon (2,7 mètres de haut, 4 mètres de large), composé de trois vantaux trois rails à galandages. « Les trois vantaux rentrent dans le mur, précise Bruno Bidault. Ce châssis n’a pas été évident à fabriquer. Nous avons dû le concevoir, trouver les cotes de débit, adapter et trouver des profilés nous permettant de faire les finitions».

Autre challenge à relever, le transport et la manutention des éléments. « Chacun des trois vantaux pèse 130 kilos ! Ils ont été transportés à main d’hommes.» Le transport a mobilisé six ouvriers, équipés de ventouses. «Alu-Tech est un très bon technicien. L’aluminium, il faut savoir le monter ! », s’exclame François Clavel.

La touche aluminium Profils Systèmes

Cette villa d’architecte respire l’esthétique Profils Systèmes. « Il y a une vraie qualité des dessins des profilés chez eux», observe François Clavel.
« Ils ont un petit plus, restent au goût du jour, ne se contentent pas de la facilité. A travers Alu-Tech (dont Profils Systèmes est le fournisseur historique), je fais des maisons individuelles avec Profils Systèmes depuis dix ans. Jamais un pépin, jamais un châssis de travers ! C’est, pour moi, le plus important. » Bruno Bidault renchérit : « le bureau d’études est innovant, en permanence en recherche de formes différentes, d’esthétique.

La documentation commerciale et le marketing prennent bien le relais. Profils Systèmes sait virer rapidement. Par exemple, aujourd’hui, les formes anguleuses sont tendance. Ils ont su s’y mettre tout de suite. » Les évolutions peuvent également découler de nouvelles normes (RT 2012 notamment).

A propos de Christophe Derré, directeur de Profils Systèmes, Bruno Bidault évoque un « véritable homme d’affaires, d’une compétence sans borne, plein d’idées, qui sait s’entourer et rester humain. Il a créé cette boîte il y a 30 ans, alors qu’il y avait déjà beaucoup de gammistes. Prendre des marchés était très difficile ! »

Repères
Architecte : François Clavel

Fabricant installateur : Alu-Tech (34) Jacou
Photos : Richard Sprang

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.