Moto BAAK

Atelier Baak, quand la mécanique noble s’invite au coeur de Lyon

Baak is back. L’atelier de 2.500m2 d’Atelier Baak, niché dans une ancienne soierie du centre de Lyon (9e arrondissement, rue de la Corderie), cisèle avec goût des motos et accessoires haut de gamme. Et, bientôt, des autos. Baak, homophone volontaire de ‘Back’, pour sonner un retour au classique et à l’intemporel.

« Notre philosophie consiste à proposer des produits et de la vie autour de cette passion du véhicule, du garage et de la mécanique classique », résume Rémi Reguin, fondateur. « Nous sommes tout sauf vintage, prévient-il. Baak réinterprète les classiques, en s’inspirant de courbes, d’harmonies, de design, tout en les rendant actuelles. »

L’atelier emploie 13 artisans, passionnés et dotés d’un savoir-faire très pointu dans cinq corps de métier. « Tous sont experts dans leur domaine respectif : travail du cuir, mécanique, chaudronnerie … Cela permet de faire évoluer les produits vers plus de complexité. Le niveau de rigueur et les possibilités de fabrication sont tirés vers le haut », détaille Rémi Reguin.

Une aventure démarrée… « dans le garage de ma grand-mère »

Tout n’a pas toujours été aussi confortable. Démarrée seul, voici 7 ans, « dans le garage de la villa de ma grand-mère », Rémi Reguin, aujourd’hui âgé de 35 ans, a alors tout plaqué pour vivre son rêve. « Auparavant, j’étais opticien. Mais dans ma boutique, je me sentais comme un lion en cage ! Même si j’aimais mon métier, et étais devenu responsable, l’envie d’entreprendre a pris le dessus », confie-t-il à Signature.

Pourquoi dans le domaine de la moto et des automobiles ? « La moto représente un outil de liberté, la notion de loisir, répond-il immédiatement. C’est le produit dans lequel je me reconnaissais le mieux ! » Un loisir qui est devenu, au fil des années, une compétence, d’autant plus qu’il est titulaire d’un BEP en mécanique moto. « Et j’ai toujours entretenu moi-même mes motos, faute de moyens financiers. »

Au démarrage vrombissant de Baak, il apprend la sellerie à la façon d’un autodidacte. Acquisition d’une machine à coudre professionnelle, selles agrafées sur la table de la cuisine…

Atelier Baak : une clientèle de gentlemen

Depuis l’époque du garage de sa grand-mère, Rémi Reguin a parcouru du chemin. Désormais structuré, Atelier Baak prévoit de doubler ses effectifs d’ici à 2023, pour développer l’automobile et la structure commerciale. Un nouvel atelier est prévu à Los Angeles courant 2021. Autre axe de croissance, la création d’une offre de road trip à bord de véhicules Baak. « Au-delà de la vente de produits, nous voulons montrer ce qu’il est possible de faire avec ces objets-là ! »

Véritable marque, fédérant aujourd’hui une communauté de 10.000 clients, Baak accélère ainsi sa diversification, avec une ligne de vêtements, des voyages et des événements. Avec un fil rouge : partager avec les clients la même passion de la mécanique.

La PME réalise un chiffre d’affaires d’1,6 million d’euros, dont 70 % à l’international – Etats-Unis, Corée du Sud, Thaïlande, Taïwan… La vente d’accessoires pèse 80 % des revenus, et les motos 20 %.

Les deux premières voitures viennent d’être commandées. Les prix pratiqués restent raisonnables. « On n’applique pas les marges du secteur du luxe. Nous ne faisons pas, bien sûr, du low-cost, mais nous restons sur des tarifs honnêtes. »

La clientèle trouve chez Baak des produits joliment travaillés, inédits. « Loin du cliché des motards bruyants et frimeurs, Baak fait venir à elle une clientèle de gentlemen, respectueux, discrets et hédonistes », observe Rémi Reguin. A présent, l’esthète se consacre au rôle de designer, « garant du style Baak. J’initie les projets et les idées, puis les développe avec les équipes ».

Sans oublier la gérance de la société, une mission « chronophage, mais incontournable ! »

« On ne peut faire du beau que si on travaille dans du beau ! »

Baak est implanté depuis un an dans une ancienne soierie lyonnaise. « Un lieu d’artisanat historique. C’est une fierté d’y faire renaître une activité artisanale, déclare Rémi Reguin. La beauté du lieu est primordiale. On ne peut faire du beau que si on travaille dans du beau ! » Ce positionnement central permet au show-room commercial de bien fonctionner. Le projet, aidé par la métropole du Grand Lyon, s’inscrit dans un mouvement plus global de retour des artisans en ville.

«Ces dernières décennies, les politiques d’aménagement ont chassé les activités artisanales vers l’extérieur des villes. C’était une erreur. » D’autant plus que les profils des artisans ont changé. « La filière attire des personnes en reconversion, désireuses de vivre de leurs créations », constate-t-il.

Atelier Baak : un savoir-faire & compétences pointues

Les 5 métiers de Baak Motocyclettes : 

Travail du cuir (sellerie, maroquinerie et bagagerie moto). Ce savoir-faire est enrichi par le rachat d’une affaire, soit trois nouveaux opérateurs dans l’atelier. Labellisée EPV (entreprise du patrimoine vivant), cette société est spécialisée dans la confection de joints industriels en cuir, de moulages en cuir, et dans la fabrication de soufflets de protection de fourches en cuir.

• Métallerie, bureau d’études, conception des accessoires (350 références).
Une imprimante 3D permet de procéder à des prototypages. De l’atelier de fabrication sortent des garde-boues, des guidons, des lignes d’échappement, des carénages, les accessoires…

Atelier de chaudronnerie. Le temple du pliage, des soudures, du brossage, du polissage, de la formation des tôles au marteau. « Cette carrosserie traditionnelle est une compétence rare sur le marché de l’emploi », décrypte Rémi Reguin.

Atelier de mécanique. Pose des accessoires sur les motos des clients. Créations originales intégrales avec logo Baak apposé. Qualité d’assemblage, de finition, d’élégance et de personnalisation.

Atelier de carrosserie et de peinture. Là aussi, « une compétence de plus en plus rare. De moins en moins de jeunes s’orientent vers ces métiers ». Le carrossier peintre de Baak vient d’une usine Peugeot. « Le niveau d’exigence est bien sûr très élevé dans ce type d’usine. Mais ici, il participe à la création d’un produit exceptionnel. Pour les équipes, cet aspect est très motivant. »

 

Repères
www.baakmotocyclettes.com

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.