Mandurah®, une collection de poignées personnalisables à l’envie

Profils Systèmes, spécialiste de la menuiserie alu, a engagé une collaboration avec le designer Patrick Veillet. Une première pour l’entreprise comme pour ce créateur que s’accapare l’univers de la mode et du parfum.

Imaginer une série de poignées comme une collection

La laisser vivre nue ou bien la parer de chêne, de wengé, de teck, de frêne, de noyer, d’ébène ou de résine… Tel est le parti pris de Profils Systèmes avec cette série de créations mises en forme par le designer Patrick Veillet.

« D’ordinaire le design est plutôt irréconciliable entre les fermetures des coulissants et celles des fenêtres battantes car chacune a sa logique propre », pose Christophe Derré, le Directeur Général et fondateur de Profils Systèmes. « L’idée de cette collection est née de notre volonté d’apporter à l’intérieur de l’habitat une forme d’unité élégante et rassurante », précise-t-il.

Faire intervenir un designer, une première en 30 ans pour Profils Systèmes – qui réalise ses propres design de profilés aluminium en interne-, n’a pas été une évidence mais la marque d’une volonté d’apporter un souffle particulier à ses ouvertures.

« Chez Profils Systèmes, on peut avoir une conception et une idée de design de poignée mais ce n’est pas notre métier de la mettre en forme », concède Christophe Derré. « Répartir les proportions pour que tout soit harmonieux dans un tel objet est un art qui revient au pur designer. »

Par ailleurs, Patrick Veillet apporte également d’autres idées à notre conception de base. Cela a permis d’enrichir le produit sans jamais l’alourdir ou le détourner de l’esprit qu’on a souhaité lui insuffler initialement », poursuit le dirigeant.

Pour convenir à tous les intérieurs, chaque poignée est personnalisable

En outre, les différents accessoires pouvant les composer sont démontables facilement, de sorte que les tons et matières choisis puissent être changés dans le cadre d’un réaménagement. « Il est également possible d’ installer les poignées sans accessoires pour les parer ou non par la suite », détaille Patrick Veillet.

Venu de l’univers de la mode, ce designer travaille notamment dans le secteur de la parfumerie. Pour cette industrie, il a entre autres dessiné les flacons pour des marques telles que Chloé, Chopard, Diesel ou Thierry Mugler. Lui-même créateur de fragrance, il prévoit que puisse être ajoutée aux poignées Mandurah®, une signature olfactive.

« En tant que designer de flacons, j’ai toujours souhaité qu’il ne soit pas cantonné à la salle de bains. D’ailleurs, dans les années 1930, les dames exposaient ces flacons sur leur table de chevet ou bien dans le salon », explique Patrick Veillet qui permettra donc, avec discrétion, un retour à cet usage perdu.

Simple en apparence, la collection Mandurah® a été souhaitée dans l’épure, faite de formes tendues et rectilignes, plutôt que d’aspect bio-design. Ce sont ainsi des formes géométriques simples qui constituent la signature de la collection : un cercle posé dans un carré, dont naît un parallélépipède rectangle. « Il y a à la fois une influence du brutalisme, pour le côté massif, et du Bahaus par le respect de formes géométriques », détaille Patrick Veillet qui propose, par le biais des parements, d’apporter une touche plus moderne à un design volontairement exprimé dans un esprit compact.

A cet égard, les poignées Mandurah®, évidemment toutes en aluminium, présentent la particularité d’exprimer également par le toucher cet aspect brut que le choix d’un bois ou du bakélite peut tantôt surligner ou adoucir. « Entre les couleurs, les formes, et les textures, c’est un choix de personnalisation d’une variété unique que nous proposons à nos clients », expose Christophe Derré.

Les poignées Mandurah® se découvrent par étapes

Épurées, les poignées Mandurah®, présentent, entre autres particularités, la spécificité quand elles sont nues, de laisser passer le jour au travers de deux rectangles… comme un rappel à la forme et à la fonction des fenêtres et baies-vitrées qu’elles ornent. « Ces poignées se découvrent par étapes », dévoile Patrick Veillet.

« Il y a par exemple une décoration possible à l’avant comme à l’arrière car une poignée peut être vue de part et d’autre d’une fenêtre », détaille le designer dont la commande a principalement été guidée par la volonté d’inscrire ces poignées dans la durée.

« Je n’ai pas peur de dire que nous voulons que Mandurah® de Profils Systèmes soit à la poignée, ce que N°5 de Chanel est au parfum : une référence », lance l’artiste qui souhaite réaffirmer le côté « identitaire » que peut recouvrir la poignée d’une fenêtre.

« Ce qui compte, c’est que son utilisateur ait plaisir à la prendre en main. Les différents designs permis par la customisation de chaque objet confèrent une adaptation aux envies de chacun dans la maison, tout en préservant une identité commune aux ouvertures qui habillent les différentes pièces », poursuit Patrick Veillet.

Une volonté que Christophe Derré illustre par une autre réalité concrète : « La prise en main de Mandurah® doit résumer pour celui qui s’en saisit le plaisir de se sentir chez lui. »

 

Photos : Richard Sprang

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.